Pathologies des bourses

Les bourses font partie de l’appareil génital masculin et contiennent les deux testicules.
Elles sont constituées de plusieurs couches successives, de l’extérieur vers l’intérieur, on retrouve, le revêtement cutané (peaudu scrotum), puis un tissu musculaire (Dartos), puis un tissu séreux (vaginale scrotale) qui continent le testicule, lui-même enveloppé d’une vaginale testiculaire. 
Les bourses peuvent être le siège de plusieurs pathologies, plus ou moins graves.

Les pathologies bégnines :

Kystes sébacés scrotaux

Il s’agit d’une pathologie intéressant le revêtement cutané des bourses, et plus particulièrement le follicule pilo-sébacé qui se bouche entrainant une accumulation de sébum et la formation d’une lésion blanche indolore, qui peut être unique ou multiple.
Le traitement consiste à retirer chirurgicalement le kyste complet avec le follicule sans quoi, le kyste sera amené à récidiver.
C’est une chirurgie simple, qui peut être réalisée sous anesthésie locale ou bien sous anesthésie générale lorsqu’il y a de nombreux kystes.

kyste sébacés
hydrocele

Hydrocèle :

Il s’agit d’une maladie de la séreuse (vaginale scrotale et testiculaire), qui se mets à produire beaucoup de liquide et entraine un gonflement assez rapide de la bourse (en quelques semaines à quelques mois)
Il s’agit d’une pathologie bégnine, et le traitement est chirurgical.
Un échographie est systématiquement demander pour confirmer le diagnostic et éliminer une tumeur du testicule sous-jacente. On doit retirer une grande partie de la vaginale pour retrouver un volume normal de la bourse.
Cette chirurgie se pratique sous anesthésie générale, en ambulatoire. C’est une chirurgie simple et peu douloureuse. 

Après l’intervention, Il reste une cicatrice refermée avec des points résorbables, le testicule peu gonfler par une inflammation des tissus dans les jours qui suivent cette intervention, et un volume normal de la bourse est obtenu après 4 à 6 semaines en moyenne.

La torsion de testicule

C’est une urgence chirurgicale.
Elle se traduit par une douleur violente au niveau d’un testicule en rapport avec un twist de celui-ci sur son cordon qui contient la vascularisation, entrainant une souffrance en rapport avec un manque d’oxygénation du testicule.
Le testicule est en général rétracté vers le haut de la bourse et très douloureux à la manipulation.
Dans ce cas, il faut consulter en urgence au plus près de du domicile, il sera pratiqué une échographie pour confirmer le diagnostic sauf si l’aspect est très évocateur.

Dans ce cas-là, on réalisera une exploration chirurgicale au bloc opératoire, sous anesthésie générale, le testicule sera détordu et fixé s’il est viable, sinon il sera retiré pour éviter une infection secondaire.
Après l’intervention, il restera ne cicatrice refermée par des points de fils résorbable.

la torsion de testicule
Kyste de l’épididyme

Kyste de l’épididyme :

Il s’agit d’une pathologie bégnine qui intéresse un organe qui coiffe le testicule dans la bourse et qui contient de nombreux canalicule dans lesquels matures les spermatozoïdes.
Il existe dans ces cas-là, une grosseur régulière, indolore distincte du testicule, qui sera amenée à grossir en plusieurs mois à plusieurs années.
Ces kystes sont retirés chirurgicalement lorsqu’ils deviennent gênants (trop gros), ou lorsqu’ils se sont infectés.
Il s’agit d’une chirurgie simple, peut douloureuse, qui se pratique sous anesthésie générale, en ambulatoire.
A la fin de l’intervention il reste une cicatrice sur la peau du scrotum, refermée par des points de fils résorbable.

Important :

Ces kystes sont systématiquement amenés à récidiver dans les années qui suivent l’intervention, raison pour laquelle, nous attendons une gêne réelle avant de proposer une intervention chirurgicale.