Chirurgie de la Verge et de l’Urètre

Traitement par NOVELATOR pour dyserection d’origine vasculaire

traitement ondes de choc novelatorLes solutions thérapeutiques sont représentées depuis quelques décennies par l’utilisation d’inhibiteur de la phospho-di-étérase 5 (IPDE5) en première intention, puis des injections et instillations intra urétrale de prostaglandines, du vacuum, des implants péniens en cas d’échecs des précédents traitements.

Plusieurs études, ont démontrés ces dernières années l’efficacité des ondes choc de faible intensité dans le traitement de la dysfonction érectile d’origine vasculaire.
Les premières études dates de 2015, et une grande étude prospective multicentrique nationale va annoncer ses bons résultats courant 2019
Le mécanisme d’action de ces ondes se fait par une vasodilatation à court terme et un développement d’une nouvelle vascularisation des corps caverneux à long terme, ce qui a pour effet d’augmenter le flux sanguin dans les corps caverneux et d’améliorer la fonction érectile.
Cet effet est potentialisé par l’utilisation des IPDE5.

Ce traitement est indiqué chez tous les patients souffrants d’une dysfonction érectile d’origine vasculaire.
Il n’est actuellement, malheureusement, pas remboursé par la sécurité sociale.
Pour bénéficier de ce type de traitement, le patient consulte son urologue, en cas de bonne indication de ce type de traitement, il est orienté vers l’équipe de kinésithérapeute de la clinique Charcot qui pratique 6 séances d’onde de choc en application directe sur la peau du pénis.
Dès les premières séances,  il existe des résultats positifs.

Ce traitement étant assez onéreux et n’étant pas remboursé, il est conseillé de se connecter sur le site de NOVELATOR  (lien internet ) avant de prendre rendez-vous auprès du centre de kinésithérapie.

Implant pénien

Implants péniens d’érection
(prothèses péniennes)

Ce traitement chirurgical n’est indiqué qu’en cas d’échec (ou de contre-indication) des traitements moins invasifs.

Il existe trois types d’implants péniens : les implants gonflables trois pièces, les implants gonflables deux pièces et les implants semi-rigides. Les implants gonflables trois pièces permettent le meilleur résultat esthétique : ils sont constitués de deux cylindres implantés dans les corps caverneux, d’une pompe placée dans le scrotum, et d’un réservoir à coté de la vessie.

Les implants gonflables deux pièces ne possèdent pas de réservoir indépendant d’où une moins bonne flaccidité lorsque la prothèse est dégonflée. Les implants semi-rigides ne sont pas gonflables et sont constitués de deux cylindres flexibles implantés dans les corps caverneux. Les principales complications après l’intervention sont l’infection, les dysfonctionnements de l’implant (usure, fuite ou mauvais fonctionnement des constituants de la prothèse), ou la migration du matériel. Dans ces trois cas, une reprise chirurgicale au bloc opératoire sera nécessaire.

Pathologie de la verge Fiche AFU
courbure verge

Traitement des courbures de verge :

Le premier traitement de la courbure de verge est chirurgical. En cas de gêne fonctionnelle lors des rapports sexuels la courbure de verge devra être corrigée.

L’intervention de NESBIT

permet de corriger les courbures harmonieuses (congénitale) et les courbures dues à d’autre pathologie (Lapeyronie, traumatisme des corps caverneux)

Cette intervention retirer de la matière au niveau des tissus fibreux de la verge (corps caverneux) du coté opposé à la courbure.

Lorsque l’on corrige 30° d’angulation, on perd un centimètre en longueur.

C’est pour cela que lorsque la longueur de verge n’est pas assez importante, ou lorsque l’angulation est trop importante, cette intervention ne peut être réalisée.

On suture ensuite ce tissu fibreux (Corps caverneux), cette cicatrice est fragile les premiers temps.

La cicatrice sur la peau est presque toujours circulaire, et les points de suture sont fait avec des fils résorbables.

La durée d’hospitalisation est en générale de 24 à 48 heures.

Une sonde urinaire est laissée en place la première nuit et retirée le lendemain matin.

Il est déconseillé d’avoir des rapports sexuels pendant au moins 6 semaines en post opératoire.

Lorsque la courbure est trop importante dans la maladie de Lapeyronie (la plupart du temps) il est nécessaire de traiter du côté de la courbure, de retirer le tissu responsable de la courbure et de la remplacer avec un matériel prothétique (SIS).

Pour réaliser cette intervention il faut que la fonction érectile soit parfaite, car il existe un risque important de dys-érection dans les suites.

En cas de dys-erection associé à une courbure, on peut envisager la pose d’un implant pénien associé à la correction de la courbure.

Fiche AFU redressement du pénis par incision et greffe Fiche AFU redressement du pénis par plicature et/ou incision