Chirurgie de la Prostate

Prostatectomie totale

C’est l’un des traitements de référence du cancer de la prostate chez les patients dont l’espérance de vie est supérieure à 10 ans. Elle permet l’ablation complète de la prostate et des vésicules séminales. L’intervention pourra être couplée à l’ablation des ganglions drainant la prostate (curage ganglionnaire) en fonction des résultats du bilan pré-opératoire. L’intervention peut être réalisée par voie ouverte, coelioscopique ou par chirurgie robotique.

La Clinique Charcot est équipée d’un robot chirurgical Da Vinci qui permet la réalisation de la prostatectomie totale par coeliochirurgie robot-assistée. Après l’intervention, le cancer sera surveillé par des dosages réguliers du PSA, à vie.
Les principaux effets secondaires possibles de l’intervention concernent la continence et les érections. Dans la plupart des cas, les fuites d’urines sont transitoires mais une incontinence durable est possible dans moins de 5% des cas. Un traitement chirurgical de l’incontinence urinaire est proposé si elle persiste plus de 12 mois après la prostatectomie.

Les troubles de l’érection sont fréquents après la prostatectomie totale. La récupération des érections dépend de nombreux facteurs : âge, activité sexuelle et troubles de l’érection préalables, antécédents (comme le diabète ou des maladies vasculaires qui peuvent perturber les érections), conservation ou non des nerfs de l’érection adhérents à la prostate pendant l’opération. Les nerfs de l’érection sont conservés en fonction du stade et de l’agressivité du cancer. Des traitements médicaux et chirurgicaux existent pour restaurer les érections.

Fiche AFU
prostate
 

Laser prostate

Il s’agit d’une nouvelle alternative efficace à la résection endoscopique de la prostate. Dans la résection de la prostate classique, la prostate est réséquée en réalisant des copeaux par électro-coagulation, avec un risque plus important de saignement. La Vaporisation Laser offre les mêmes résultats fonctionnels que la résection classique mais avec un risque de saignement nettement diminué.

La Clinique Charcot est équipée de la dernière génération de Laser de Vaporisation Photoselective de la Prostate (AMS Greenlight® XPS 180 W).

Grâce à une caméra (endoscope) passée par les voies naturelles, le volume prostatique est réduit par vaporisation grâce au laser. Une sonde urinaire est laissée en place après l’intervention, en moyenne pour une durée de 24 à 48 heures.

Principaux avantages :

Les principaux avantages sont la baisse du risque de saignement, de la durée de sondage urinaire post-opératoire et de la durée d’hospitalisation. Grâce à cette baisse du risque de saignement, l’Association Européenne d’Urologie recommande aujourd’hui la Photo-Vaporisation Laser de la prostate chez les patients sous traitement anti-coagulants ou à haut risque cardio-vasculaire.

En l’absence de risques particuliers définis par votre chirurgien, l’intervention peut-être réalisée en Ambulatoire (hospitalisation d’une journée avec arrivée le matin et départ en fin d’après midi) avec ablation de la sonde vésicale à domicile par une infirmière le lendemain matin.

Effets indésirables possibles :

Des troubles urinaires à type d’envies fréquentes ou urgentes peuvent survenir après l’intervention et s’estomperont en quelques semaines. Il conviendra néanmoins de s’assurer de l’absence d’infection urinaire. Les érections et la libido ne sont habituellement pas altérées par l’intervention mais les éjaculations ne seront plus présentes au moment de l’orgasme (éjaculations rétrogrades dans la vessie).

Un rétrécissement – ou sténose - du canal de l’urètre ou du col de la vessie peut parfois survenir : il est révélé par une diminution rapide de la force du jet d’urine. Le risque de ré-intervention (récidive des symptômes lié à une repousse de l’adénome) est inférieur à 10% à 3 ans.

Laser
Fiche AFU résection de prostate
Fiche AFU laser de prostate

Radiofréquence prostatique (thérapie Prostiva®)

La radiofréquence va permettre de réduire le volume prostatique grâce à 2 fines électrodes placées dans la prostate. L’intervention est réalisée par les voies naturelles grâce à une caméra.

Cette technique mini-invasive est classiquement réservée aux prostates de petit volume en cas d’échec ou d’intolérance au traitement médical. L’intervention est effectuée en chirurgie ambulatoire.

L’effet de l’intervention est perçu entre 2 et 8 semaines après l’intervention. Les risques possibles de l’intervention sont : rétention d’urine transitoire (blocage urinaire nécessitant la mise en place temporaire d’une sonde urinaire), les saignements dans les urines, les envies urgentes ou fréquentes d’uriner et les infections urinaires. Ces symptômes sont habituellement transitoires. Les risques d’incontinence urinaire, de troubles de l’érection ou de l’éjaculation sont inférieurs à 2%.

Adénome de prostate Cancer de la prostate