Prise en charge de la dysfonction érectile et de la maladie de Lapeyronie

Soumis par adm_673 le ven 25/10/2019 - 09:09
implant pénien

La dysfonction érectile

ou communément appelé impuissance se définit par l’incapacité d’obtenir et/ou de maintenir une érection suffisante pour permettre une activité sexuelle satisfaisante.
Elle touche un homme sur trois après 40 ans et peut être un symptôme sentinelle des maladies cardiovasculaires 
Les causes favorisant la survenue d’une dysfonction érectile sont : l’Age supérieur à 50 ans, le Diabète , l’Hypertension artérielle, le Tabagisme, l’Obésité, la dyslipidémie
Cependant, il y a toujours une part psychologique liée à l’anxiété de performance.
Il peut également y avoir des causes Médicamenteuses avec certain Anti hypertenseurs, Anti dépresseurs, des cause hormonales.

Les traitements de premières lignes sont souvent des médicaments inhibiteurs de la phospho diesterase 5 qui ont une bonne efficacité mais qui sont contre indiqué avec certain médicament les dérivés nitrés, et lorsque le cœur fonctionne mal.
Lorsque ces derniers médicaments ne fonctionnent plus on parle alors de traitements qui s’injectent dans la verge pour permettre l’érection.

implant pénien

 

Depuis quelques mois, nous avons la possibilité de traiter autrement avec les ondes de choc de faible intensité, traitement qui a très peu de contre-indications, et qui donne de bon résultat et permet de retarder la prise de médicament plus invasif.

Lorsque les médicaments classiques ne fonctionnent plus, nous prescrivons des injections intra caverneuses de prostaglandine qui déclenche l’érection et permettent l’activité sexuelle.
Ces traitements nécessitent de bien être formé à la réalisation de cette injection et de bien maitriser la dose pour ne pas risquer la survenue d’une érection trop prolongée et douloureuse qu’on appelle le priapisme.

Lorsque que ces injections en sont plus possibles ou ne fonctionnent plus nous pouvons mettre en place un implant pénien, qui permettra d’obtenir facilement une érection rigide par la simple pression sur une pompe situé dans la bourse.
Une étude récente dans le journal of sexual medecine, montre une très bonne qualité de vie sexuelle avec un implant pénien jusqu’à plus de 20 après la pose.

La maladie de Lapeyronie

Elle st une maladie inflammatoire entrainant une fibrose d’une partie de la verge entrainant une angulation de la verge rendant la sexualité difficile. Cette malade évolue en deux phases :

  • une phase inflammatoire avec des douleurs en érection, à cette phase-là , on voit une angulation progresser lors des érections et apparaître une plaque dure sur le corps caverneux de la verge
  • une phase froide où l’angulation est fixée. A ce moment-là, soit la sexualité est possible avec un confort acceptable et il ne faut rien faire, soit la sexualité est impossible et il faut envisager une chirurgie pour corriger l’angulation. Cette chirurgie comporte des risques mais peut permettre de retrouver une vie sexuelle.

Dans les semaines qui viennes, les chirurgiens de l’équipe seront formés à l’application d’un nouveau traitement à injecter dans la plaque fibreuse permettant selon différentes études un gain de de 30 % d’angulation et permettant par la même occasion, d’éviter le recours à une chirurgie.
Nous pourrons envisager de programmer ce traitement en début d’année 2020 à la clinique Charcot ou au cabinet de Bellecour.

Toutes les actualités

maladie de Lapeyronie