Laser

L’utilisation du laser en urologie prend un nouvel essor dans la prise en charge de l’adénome de prostate et des calculs urinaires. La Clinique Charcot est équipée de la dernière génération de Laser Greenlight XPS 180W.

JPEG - 1.6 Mo

Le risque de saignement est toujours redouté dans la chirurgie de l’adénome de la prostate, y compris dans la chirurgie endoscopique où la résection de l’adénome est effectuée à l’aide d’une caméra par les voies naturelles.

La technique de photo-vaporisation de la prostate par laser, également réalisée par les voies naturelles, permet de diminuer significativement le risque de saignement et est donc particulièrement indiquée chez les patients sous anticoagulants (Voir Laser prostate).

Pour les calculs urinaires, l’apparition de l’urétéroscopie souple urétéroscopie souple L’urétéroscope souple ou urétéro-rénoscope souple est une caméra miniature qui permet d’explorer les cavités du rein par les voies naturelles, sans incision.
Cette technique permet notamment de traiter les calculs du rein avec un laser.
(caméra miniature permettant d’accéder par les voies naturelles jusqu’au rein) combinée au laser permet de fragmenter les calculs qui ont résisté à la lithotritie extra-corporelle, sans nécessité d’incision (Voir Urétéroscopie).

L’urétéroscopie souple urétéroscopie souple L’urétéroscope souple ou urétéro-rénoscope souple est une caméra miniature qui permet d’explorer les cavités du rein par les voies naturelles, sans incision.
Cette technique permet notamment de traiter les calculs du rein avec un laser.
permet également d’explorer et d’effectuer des biopsies des cavités rénales et de l’uretère en cas de doute diagnostique sur les examens de radiologie. Si le traitement de référence des tumeurs de l’uretère ou des cavités du rein reste l’ablation complète du rein et de l’uretère (néphro-urétérectomie totale), le traitement de petites tumeurs par urétéroscopie et laser peut aussi être discuté chez certains patients.