Accueil du site > Techniques chirurgicales > Chirurgie endoscopique

Chirurgie endoscopique

Elle consiste à explorer et traiter certaines maladies de l’appareil urinaire par les voies naturelles, sans incision. Une caméra est passée par le canal de l’urètre (canal permettant d’uriner) jusque dans la vessie voire jusque dans le canal de l’uretère (canal qui conduit les urines des reins à la vessie) et les cavités du rein.

On peut ainsi traiter par les voies naturelles :
- la prostate : la résection endoscopique de prostate (ou résection trans-urétrale de prostate) permet de traiter l’adénome de prostate. L’intervention peut être réalisée par résection (« grattage » de la prostate), par Laser (par photo-vaporisation ou par énucléation), ou par radiofréquence (Prostiva).
- les tumeurs de vessie : les polypes de vessie sont retirés par résection endoscopique (ou trans-urétrale) de vessie.
- les rétrécissement (sténoses) du canal de l’urètre : la sténose est levée par une intervention appelée urétrotomie interne.
- les calculs : de vessie, de l’uretère (à l’aide d’une caméra rigide ou urétéroscope rigide), du rein (urétéroscopie souple urétéroscopie souple L’urétéroscope souple ou urétéro-rénoscope souple est une caméra miniature qui permet d’explorer les cavités du rein par les voies naturelles, sans incision.
Cette technique permet notamment de traiter les calculs du rein avec un laser.
avec fragmentation au laser des calculs) (Voir Urétéroscopie).